Souffle

Il y a des recoins sauvages
malgré les années qui lissent

Je suis nue au vent

Les racines noueuses
de mes errances et tous mes égarements
bien qu’invisibles me soutiennent

Qui suis-je, sinon ce feuillage ?

L’écho d’un murmure
Il y a des recoins sauvages
malgré les années qui lissent

Je suis nue au vent

Les racines noueuses
de mes errances et tous mes égarements
bien qu’invisibles me soutiennent

Qui suis-je, sinon ce feuillage ?

L’écho d’un murmure